please wait..

27 Comments :

Adrienne Garber from Amsterdam Holland, said 2066 days ago
Dear people in the South of Israel.
From Amsterdam i send you love health and peace.
I 'm very prowd of you. Keep Well.
Be ahava le
Havraneck Jack de France, a dit il y a 2089 jours
Merci à ARTE pour ces tranches de vie quotidienne.
Deux mondes distant de qq km et pourtant n'ont rien de semblables sinon qu'ils font des efforts pour VIVRE pour les uns, SURVIVRE pour les autres, malgré des conditions souvent insupportables. Je pense surtout aux gens de GAZA (non, je n'ai pas la tête lavée) qui subissent un blocus complet (et pas un semi); je pense aussi aux gens de Cisjordanie qui vivent dans des bantoustans, coupés du monde, prisionniers de leur mur de béton.
Je pense aussi à ceux qui recoivent souvent très souvent des roquettes; mais de quoi disposent les habitants de Gaza pour protester contre la situation qui leur est faite. Ce ne sont pas les ratonnades d'Hébron qui régleront les problèmes, bien au contraire.
Je suis convaincu et c'est pour cela que je milite, qu'un jour, malgré les extrémistes israéliens et palestiniens, ces peuples vivront dans des pays viables, côt à côte. Sinon ils s'extermineront et cela je ne veux pas l'envisager.
Merci encore à ARTE
Youssef aus Düsseldorf, Deutschland, gesagt vor 2108 tagen
Sowas kann nur arte! Super Dokumentation, interessant und entsprechend gestaltet. Sehr tiefgreifend.

Weiter so!
Yohan de France, a dit il y a 2110 jours
Bravo voila un initiztive inteligent (etymologie = "lire entre les lignes) je vient de jouer en Israël depuis le Jazz festival de Yam Souf ,Eilat depuis j'ai la connaissance de beaucoup de jeunes et moins jeunes musiciens de jazz tous très doués , bien élevés & politiquement corrects ils ne viennent pas comme "bibi (benjamin)* netaniahou" * (etymologie = celui qui vient de droit benjamin*) heureusement ! viva la musica Salam/Chalom

Yohan
Galvão de Barcelona, a dit il y a 2111 jours
Mr. Kineret, ne confondont pas la main de Dieu et la deuxiéme plus grosse armée au monde... Quand au supposé déterminisme assassin, ne croyez vous pas que tout homme nait egal?

Finalment, le conflit ne forgerait pas, lui aussi, les mentalitées et les iddées?

Je vous prie d'y reflechir :)

Avec tout mon respect,

Galvão
Nicanor de Paris, France, a dit il y a 2105 jours
Galvão, certes, ce n'est pas la main de Dieu qui fait qu'il y a nettement moins de victimes (physiquement parlant) israéliennes que palestiniennes. C'est tout simplement le rapport de force économique, technologique, et militaire. Vous avez raison. Mais de là à dire des âneries du genre Israël a "la deuxième plus grosse armée au monde", il ne faut pas pousser ! On voit que loin de vouloir vous informer, vous appréciez surtout les fantasmes anti-israéliens, sans quoi vous n'auriez pu écrire une chose si ridicule... Dans le même ordre du fantasme, on voit que BAUDOIN Laurent n'a pas compris le but du reportage, qui est pourtant clair. Je suis bien conscient que ce monsieur est représentatif de très nombreuses autres personnes qui, aveuglées par leur haine (ou leur "cerveau lavé") anti-israélienne, sont incapables de tout simplement découvrir des Israéliens, et de comprendre que ces derniers ne sont pas des monstres. Certains feraient bien de commencer par s'étudier eux-mêmes pour pouvoir ensuite aborder le conflit israélo-arabe avec un tant soit peu d'objectivité et d'humanité... PS : vous avez raison, le conflit forge les mentalités et aussi, dans une certaine mesure, les idées. Toutefois, en disant cela, il ne faut pas perdre de vue les origines du conflit, sinon on "brasse de l'air"...
KINERET de FRANCE, a dit il y a 2122 jours
Oui Laurent il ne s'agit pas de faire ce genre de calcul. Et puis, peut-être que la main de Dieu protège contre le déterminisme assassin de certains?

Depuis le début de la résurrection d'Israel, les arabes ce sont montrés béliqueux, aujourd'hui la situation est dure pour tout le monde. Il est à espérer que ce nouveau moyen d'information permette de franchir les barrières des fanstames si vouvent entretenus par les médias ordinaires, mais restons vigileants sur notre propre moyen d'appréhension de ce que nous voyons et entendons car il ne faut pas perdre de vue que au-delà du conflit les mentalités et les idées forgent les sociétés quelles qu'elles soient.
BAUDOIN Laurent de Paris -France, a dit il y a 2132 jours
Il est curieux de mettre en parallèle Gaza et Sderot. Les Gazaouis souffrent infiniment plus que les habitants de Sderot. Savez-vous combien d'Israéliens sont tués par les fusées Quassam chaque année ? Moins de dix. Et combien de Gazaouis sont tués par la répression israélienne ? Des centaines. La balance n'est pas égale entre les deux.
Gaza-Sderot Redaction de France, a dit il y a 2132 jours
Laurent : il ne s'agit pas pour nous de prétendre que le parallèle met en rapport des situations analogues. il s'agit de montrer, au fond, ce qui est analogue à des situations différentes, à travers ce qui est le dénominateur commun à tous les peuples, dans toutes les circonstances, a savoir la vie quotidienne. Il ne s'agit donc pas d'une comparaison entre les souffrances, mais une histoire d'hommes, de femmes, dans des lieux géographiquement proches et malheureuseument si éloignés.
a bleeding heart from tel-aviv, israel, said 2133 days ago
i too grew up in sderot but left it 12 years ago, i still go there
once a week to visit my parents who still live there and also
am a musician my self, avi's words made me think about my childhood
beautiful, silent and green but now lost to this horror.
the air in my hometown has been tanted with tears, fear and stolen
inocence of the children whom i was once one of.
im sure that our astranged brothers in gaza feel the same
and hope that peace is just around the corner.
Miryam, from Istanbul, Turkey, said 2130 days ago
I have a dream, may be when one day mostly all you people of Sderot and mostly all people of Gaza will be able to communicate to each other their feelings and hard desire to stop this situation, may be with strong will of people of both sides, this will end. I think that nowdays in the world, the war should not be between poeple of Gaza and Sderot etc, but between extremist people in both sides, who want to go on with the wars, for non-sense aims, at the expense of their people lifes, and the pragmatical people in both sides, who want to stop this war. As long as we are in life we must fight by transmitting/communicating the necessity to stop this war and let people live, in peace, beacause the extremists in both sides, they go on with their publicity of the war.
Nicanor de Paris, France, a dit il y a 2105 jours
Je suis d'accord avec vous, Miryam ! http://www.facebook.com/group.php?gid=5753124191&ref=mf C'est l'interface de "La Paix Maintenant" sur Facebook, pour que vous puissiez communiquer avec des gens qui veulent vraiment s'informer, vraiment réfléchir, vraiment agir.
Nicanor de Paris, France, a dit il y a 2105 jours
Peace just around the corner ? May you be right, Bleeding Heart ! Let's all subscribe to "Shalom Archav" / La Paix Maintenant, and make many people join us !
Miryam de Istanbul,Turquie, a dit il y a 2134 jours
En plus, impossible de ne pas etre touché par ses belles chansons, sa franchise pour "son desespoir, revolte a la fatalité, son incapabilité de quitter l'endroit", sa consolation avec "c'est tres inspirant, la vie a Sderot" .
Miryam de İstanbul, Turquie, a dit il y a 2135 jours
Heureusement que la musique existe pour nous les humains.
Oui, la vie est tres dure a mon avis pour les gens a Sderot aussi, merci infiniment pour les producteurs/realisateurs de ce program qui nous permets ainsi de nous approcher reelement d'eux.
Thanks that musique existe for us, the human being.
Yes, for people of Sderot too life is very difficult I think,as well as for the young people I think who should feel like in prison, but cannot find ways to leave it, thanks for the producers of the program, we can be with these people now.

Dieses Video teilen

CODE :

Ein Lied aus Sderot

In einem Bombenbunker, das in ein Musikstudio umgewandelt wurde, spielt der ·31-jährige Avi Vaknin sein Lied "Platz der Verrückten". Als Nachwuchshoffnung schreibt Avi über Sderot, seine Schönheit und sein Leid.
26 Oktober 2008
 

 

Newsletter

 

Dieses Video Senden

Send this video
Senden

 

Links mit diesem Video

Währenddessen in Gaza

Klicken Sie hier um das Video anzusehen
// Tags Arte
Notice: Undefined index: bandwidth in /home/gazasderot/prod/application/default/controllers/VideoController.php on line 76